Rôle et responsabilités d'un ESB dans une architecture orientée service

A quoi sert un ESB ?
D'un strict point de vue technique, le rôle d'un ESB se résume à la connexion et à la médiation entre les
services et applications du Système d'Informations.
A ce titre, ses principales responsabilités sont les suivantes :
-  Réconcilier des mondes hétérogènes, à l'aide de standards d'interopérabilité ou de connecteurs
spécialisés – c'est le rôle classique d'un middleware d'intégration.
- Découpler consommateurs et fournisseurs de services : Un consommateur ne connaît que
l'ESB et ne connaît ni les formats ni les protocoles d'échange spécifiques utilisés par le fournisseur
du service.
- Agréger des services de niveau N afin de construire des services de niveau N+1. Si l'agrégation
est complexe, ou nécessite des structures de contrôle du flux d'exécution, un moteur d'orchestration,
reposant par exemple sur le langage BPEL1, est mis à contribution.
- Tracer les messages qui transitent. Devenant une zone de passage incontournable, l’ESB joue un
rôle fondamental dans la traçabilité et le monitoring des traitements. Une telle fonctionnalité peut
être fournie par l'ESB ou par une solution tierce adressant également les problématiques de SLA2,
QoS3, BAM4, etc.
Le rôle de médiateur des ESB peut devenir plus large encore :
- Exposer des services d’applications qui ne supportent pas nativement cette fonctionnalité, tels les
Mainframes ou certains progiciels.
- Mutualiser les accès à certaines applications afin de mieux gérer les ressources, de contrôler la
charge ou d'appliquer certaines règles de sécurité ou de priorité, etc.
- Minimiser les coûts des connecteurs legacy en mutualisant les licences. Ainsi déployer un seul
connecteur sur un ESB s’avère souvent moins coûteux que de déployer ce même connecteur sur
chaque application cliente (CICS Transaction Gateway, Connecteur SAP, etc.).
- Implémenter un système de cache permettant de décharger certaines applications.

Tags: 

Catégories: 

Share/Save

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Pour publier des morceaux de code, entourez-les avec les balises <code>...</code>. Pour du PHP, utilisez. <?php ... ?>, ce qui va colorier le code en fonction de sa syntaxe.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.